BackYard Devils

Festival interceltique de Lorient
09 août 2017

BackYard Devils : ils sont fous ces Acadiens !!

Ils sont arrivés sur la scène de l’espace Marine de façon débonnaire. Il faut le dire devant un parterre clairsemé… il n’y avait pas foule.

Quel dommage car s’il y avait un endroit où il fallait être ce soir c’était bien là !
Nos quatre gars de Moncton ne se sont pas laissés démonter. Au contraire ils ont salué le public comme s’ils s’adressaient à des amis devant lesquels ils allaient faire le bœuf à l’occasion de retrouvailles.

The BackYard Devils joue la musique qu’il aime. Un savoureux mélange de Blue Grass et de rockabilly. La musique c’est un sens inné pour ce groupe qui joue plutôt dans des styles anciens mais avec une touche personnelle qui rassemble aussi bien les puristes que les jeunes générations. Leur musique endiablée (d’où devil) fait des nouveaux adeptes partout ou ils se produisent. Au Canada évidemment mais également au Royaume-Uni, en Irlande, en Suisse et aux États-Unis.

En France cela reste une diffusion confidentielle qui passe par des réseaux. Pourtant ce style de musique a connu son heure de gloire dans les années 70 avec notamment Marcel Dadi.

Leurs chansons parlent de la vie quotidienne, de randonneurs louches, de femmes malicieuses, de cœurs brisés, de camionneurs et de cowboys. Erik Arsenault (chanteur, guitare acoustique), Chris Belliveau (voix, guitare, lap steel), Dillon Robicheau (banjo, mandoline) et Rémi Arsenault (voix, basse) font une musique survoltée qui vous fait décoller de votre chaise. Çà bouge et çà se déhanche terriblement parmi les spectateurs agglutinés devant la scène. On a eu le droit a un rappel donc autant dire que le déficit de public a été oublié. Et c’est tant mieux. C’est la magie de la musique de ces fous d’Acadiens !

Voir la vidéo

 

|