Blog Post

News from us
07 août 2018

Camille une sauvageonne délicate et paisible

Sortie de son silence de plusieurs années, Camille a repris la route et son périple passait par le Bout du Monde de Crozon pour le plus grand bonheur des festivaliers.

Depuis le succès de « Ta douleur » en 2005 qui l’a propulsée sur le devant de la scène, la chanteuse aux pieds nus a fait du chemin sans se départir et sans se renier. Depuis son dernier concert à l’Olympia en 2012 elle a disparue des radars.

Quasi absente des plateaux médiatiques, elle a consacré son temps pour ce qu’elle considère comme essentiel : sa vie et son travail de création cherchant à s’ouvrir à de nouvelles musiques, d’autres sons. C’est indiscutablement une perfectionniste cherchant un nouveau timbre, d’autres sonorités avec des échappées soprano. En tournée avec son dernier album « Ouï« , Camille telle une panthère est à l’affût de nouvelles pâtures musicales. Dès qu’elle trouve son inspiration elle mange et boit tout jusqu’à la lie…

Elle virevolte, le corps en transe, transformant la scène de Landouadec en espace rituel ou même les musiciens et choristes sont réquisitionnés pour une transe collective au rythme des tambours. Sa voix susurrée, éclate soudainement et tonne à hue et à dia.

Ce n’est que repue qu’elle redevient paisible et sage.

C’est très beau à voir et à écouter. Bigrement efficace mais surtout délicat, sensuel et paisible. Une invitation à la délectation.

A voir et écouter

|