Blog Post

News from us
11 août 2018

Slimane créature télévisuelle…

C’est la force et le positionnement de Musicalarue de ne pas tomber dans un élitisme autocentré que de programmer aussi bien Pierre Perret chanteur populaire du fameux « zizi » et des « jolies colonies de Vacances », et Slimane, créature autoproclamée « voix de l’année » en 2016 par le télé crochet – long tunnel publicitaire de plusieurs mois- d’une chaîne privée.

Et pourquoi pas ? Gainsbourg ne l’a-t-il pas été aussi dans l’émission Discorama de Denise Glaser en 1967 ?

Slimane Nebchi parle souvent de lui dans ses chansons, de l’enfant de Chelles qu’il a été en banlieue parisienne, de son frère, sa mère, son grand-père… bref c’est un hommage à sa famille. Il s’assure de n’oublier personne. Tout y passe… Ses origines algériennes mais également la banalisation du racisme dont il est encore aujourd’hui confronté. « Mon discours est un discours de paix, d’amour, de coexistence, des valeurs que l’on m’a transmises et que j’essaye de partager à travers la musique. » On a envie d’y croire mais bon tous les textes sont formatés pour devenir des tubes pour clip et robinets des radios FM par des paroliers et des arrangeurs experts en la matière.

Le problème est que sur scène ce n’est pas encore ça. Outre une chorégraphie  à deux balles avec trois danseurs habillés en Belphégor censée introduire son concert, c’est le dispositif scénique lui-même qui interroge. Une grande scène de festival ce n’est pas un studio de télévision et un public comme celui de Musicalarue n’obéît pas au doigt et à l’œil de l’applaudimètre.

Le chanteur au bonnet comme on l’appelle a incontestablement une voix et une grande marge de progression. Encore faudrait-il qu’il gagne en maturité pour ne pas s’engluer dans le maelstrom médiatique.

Sinon Il prend le risque de s’y dissoudre comme tant d’autres avant lui.

Voir et écouter
https://youtu.be/mTsg2Ycz5g8

|